0

Comment vérifier une girouette anémomètre ?

La vérification d’une girouette anémomètre est une étape essentielle pour pouvoir obtenir des résultats fiables en matière de vitesse de vent, de sa direction et/ou de son origine cardinale.

Pour tout savoir sur l’anémomètre, regardez ce site de passionné

Girouette et anémomètre : rappels de définition

D’abord, il s’agit de définir séparément la girouette et l’anémomètre. La girouette, installée sur un toit et sur un axe vertical fixe sert à montrer la direction du vent et/ou son origine cardinale. Tandis que  l’anémomètre sert à mesurer la vitesse et la pression du vent dont la météorologie est le principal utilisateur. Plus tard, la girouette est associée à l’anémomètre car les techniciens en trouvent plus de précisions, plus d’informations et plus d’utilisateurs, y compris le transport aérien, la navigation, les industries dans le domaine de la radioactivité, etc. La girouette anémomètre est un instrument de précision d’où la nécessité de vérifier toutes les installations et toutes les procédures. En tout cas, il faut calibrer les matériels à la suite de l’installation et vérifier par la suite les efficacités.

Les procédures d’installation de la girouette anémomètre

Afin d’obtenir des bons résultats, la girouette anémomètre doit être installé sur un platine support au sommet du mât, s’il s’agit d’un bateau. Plusieurs modèles de platines sont disponibles sur le marché. La longueur du câble est relative à la hauteur où se trouve le capteur par rapport à la boîte de connexion. A noter : La girouette anémomètre, autrement dit le capteur, doit être haute et écartée des équipements susceptibles de troubler le vent (sa vitesse et sa direction), et doit être orienté horizontalement. Faire en sorte que la fixation de la girouette anémomètre résiste à la force du vent qui peut aller jusqu’à 120km/h. Faire en sorte également que l’alimentation du dispositif soit assurée continuellement pour obtenir les informations fiables.

Pour savoir ou acheter un anémomètre lisez cet article

Les procédures de calibration  des matériels de mesure du vent

Adopter un capteur anémo-girouette est une meilleure idée si les activités consistent à naviguer sur mer. C’est également nécessaire pour les autres domaines de précision. S’il s’agit des activités sportives comme surf, voile, etc. ce n’est pas tout à fait exigé. A un niveau plus sérieux, il est indispensable de calibrer les matériels dont essentiellement la girouette et l’anémomètre. Les réglages sont à visualiser sur un écran pour mieux apprécier les précisions.

Tout d’abord, calibrer la girouette déjà installée consiste à  réaliser un test réel adapté aux particularités du bateau (par exemple) afin de se procurer une meilleure précision. Il s’agit de corriger tous les décalages en utilisant un offset compris entre 0° et- 180°. Calibrer l’anémomètre revient à ajuster le coefficient de calibration du canal vitesse vent. L’enjeu est d’avoir une vitesse affichée conforme à la vitesse du vent ambiant réel. Il s’agit de mémoriser le nouveau réglage relatif au nouveau coefficient. Cet appareil est nommé anémo-girouette pouvant procurer une précision de l’ordre de +ou- 0,3m/s pour la vitesse et +ou- 3° pour la direction. Le seuil de sensibilité est limité entre 0,5 et 1m/s. La vérification n’est pas finie, il s’agit de mettre en place une procédure de suivi-évaluation à moyen et à long terme.

A lire aussi : Réparer son aérographe, nos conseils !

SemaineMob

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *